Iris Pallida

Quand nous pénétrons dans la demeure d’Iris, nous sommes conduits dans un petit salon qui donne sur le jardin. Une agréable odeur flotte dans l’air, et partout règne une atmosphère de sérénité. À peine quelques minutes plus tard, Iris nous rejoint, très élégante dans sa belle robe bleu pâle qui ondule autour d’elle. De petits mocassins enserrent ses pieds. Elle nous salue très gentiment et s’assoit à nos côtés. Puis, installée à son aise dans la douce chaleur qui précède la belle saison, elle commence à nous raconter.


Iris est née sur les pourtours de la Méditerranée, dans une région aride et rocailleuse. De cette époque, elle a gardé une excellente résistance aux variations du climat et s’accommode désormais de toutes sortes d’environnements. Depuis le XIXème siècle, sa famille travaille pour la parfumerie, qui la recherche ardemment en raison du trésor olfactif qu’elle cache dans ses racines. Aujourd’hui encore, son
nom figure dans les formules de grandes maisons de parfum.


Iris n’aime rien tant que les beaux jours : elle pointe le bout de son nez quand le soleil apparaît, et ne rentre pas avant la fin de l’été. Son parfum est subtil : il dégage une senteur poudrée (appelée ainsi d’après la poudre riz, parfumée à l’iris, dont on imprégnait perruques, visages et gants à la Renaissance), boisée, presque chocolatée. À la fois apaisante et réconfortante, la présence d’Iris s’exprime dans toute la délicatesse de son raffinement.


Aérienne, positive et rayonnante, Iris est un véritable cadeau de la nature. Mais pour la découvrir, il faut s’armer de patience. En effet, six ans en moyenne lui sont nécessaires avant qu’elle ne puisse dévoiler son parfum. Les trois premières années, l’irone qui le compose est patiemment secrété, jour après jour. Quand sa racine est prête, elle est séchée, nettoyée à la main pour ne pas l’endommager, puis entreposée à nouveau pendant trois ans. Enfin, grâce à un procédé de distillation, le parfum se révèle et porte alors un joli nom : l’absolu d’Iris.


L’air mystérieux, Iris nous confie ensuite les légendes d’un autre temps que l’on raconte dans sa famille. Ainsi, à l’origine, elle aurait été la fleur des rois, la fleur de Louys, nommée ainsi en hommage à Louis le Pieu, mais devenue Fleur de Lys par confusion de la langue. De manière plus certaine, elle a également été considérée comme la messagère des dieux dans la mythologie grecque, et on retrouve sa représentation jusque dans les pyramides d’Égypte, où elle est considérée comme sacrée.

Notre tête se perd dans l’enivrante histoire que nous livre la jeune femme. Au fil des siècles, Iris a conquis le cœur et le nez des hommes, et encore aujourd’hui, fait de certaines fragrances des chefs d’œuvre olfactifs. Cet après-midi là, au cours de cet entretien hors du temps, nous l’avons découverte royale, divine, unique, noble et délicate. Au final, Iris mérite bien son qualificatif : celui d’or bleu de la parfumerie.